Booster naturellement son immunité !

Booster naturellement son immunité !

Brrrr le froid est de retour.  On s’y était bien fait pourtant à cette douceur, les amandiers en fleurs et les chants des oiseaux ! Mais non, l’hiver n’est pas fini, alors ne lâchez rien et prenez encore un peu soin de votre immunité !

Mais qu’est-ce le système immunitaire ?

En biologie, l’immunité fait référence à la capacité qu’a le corps de se défendre contre des substances menaçantes pour son bon fonctionnement ou sa survie. Il est connu depuis longtemps qu’avec l’âge ou la maladie, l’immunité s’affaiblit et le corps devient plus vulnérable aux infections. Cela dit, on remarque aussi que certains adultes apparemment en bonne santé et possédant une quantité normale de cellules immunitaires (selon les analyses sanguines) contractent souvent des infections comme le rhume ou la gastroentérite (qui parfois peuvent sembler incontrôlables !). Et, au contraire, dans des conditions similaires, d’autres y sont plus résistants. En naturopathie on dit que la différence se joue sur le plan des habitudes de vie et du terrain (rapidement expliqué c’est un ensemble des prédispositions héréditaires, du tempérament et de la toxémie de la personne).

En effet, l’alimentation, le tabagisme, le sommeil, l’activité physique, le degré de stress, la qualité des relations humaines et le milieu de vie influencent tous la qualité de la réponse immunitaire. Le contenu de nos assiettes peut donc vraiment nous aider à éviter d'”attraper” les maladies saisonnières ou en atténuer les symptômes. Mais notez que pour que le système immunitaire fonctionne le mieux possible, c’est tout le mode de vie qui doit être équilibré (pas seulement l’alimentation). En bref: avoir un mode de vie sain est en tout cas la base pour solidifier son système immunitaire. 

Mais booster le système immunitaire n’est pas chose aisée, justement parce qu’il s’agit d’un « système ». C’est en fait un réseau d’organes, de cellules et de protéines qui interagissent pour protéger le corps des virus et des bactéries. Pour bien fonctionner, il lui faut une situation d’équilibre.

La flore intestinale, notre première ligne de défense

La santé de la flore est intimement liée à celle du système immunitaire, c’est donc a priori la première barrière à chouchouter afin d’éviter de tomber malade.

La flore intestinale (ou microbiote) est composée de bactéries non pathogènes qui protègent les intestins. Ce sont elles qui empêchent les “mauvaises” bactéries de se faufiler dans la circulation sanguine ou de proliférer dans les intestins. Le microbiote représenterait 70 % de l’efficacité du système immunitaire. Donc pour que ces bactéries vous aident à lutter contre celles qui sont pathogènes, il faut leur fournir un environnement favorable.

Les prébiotiques sont la « nourriture » des bonnes bactéries (ou probiotiques). Ils se trouvent essentiellement sous forme de fibres non digestibles. Il est fortement recommandé de consommer au minimum 2 à 3 aliments sources de prébiotiques chaque jour. (Ail, asperge, oignon, poireau, orge, avoine, agrumes, kiwi, graines de lin et de chia…)

Chouchouter ses probiotiques c’est bien, mais parfois les bonnes bactéries ne sont pas assez nombreuses dans le microbiote du fait d’une mauvaise alimentation (trop d’aliments ultra-transformés, de sucre…), ou suite à un traitement antibiotique. On peut y remédier en consommant des probiotiques, soit sous forme de compléments alimentaires, soit par l’alimentation. (Kéfir, légumes lacto-fermentés, miso, tempeh…)

Les micronutriments, aliments et plantes qui nous aident à soutenir nos défenses :

La vitamine A : Cette vitamine stimule la production des globules blancs ainsi que celle des anticorps.  (Huile de foie de morue, jaune d’oeuf, produits laitiers, beurre…)

La vitamine C est un puissant antioxydant qui permet de lutter contre les radicaux libres, limiter l’oxydation des cellules immunitaires mais aussi de stimuler le système immunitaire. De plus elle favorise l’absorption du fer. Personnellement j’aime bien conseiller du pur jus d’argousier en cure accompagné de spiruline 😉

Les aliments riches en vitamine C
Aliment Teneur en vitamine C (en mg/100 g)
Goyave 228.3
Poivron jaune 183.5
Cassis 181
Persil frais 133
Chou vert frisé cru 120
Kiwi 92.7
Poivron vert cru 80.4
Litchi 71.5
Cresson cru 69
Brocoli 64.9
Chou rave cru 62
Choux de Bruxelles 62
Papaye 61.8
Pamplemousse 61
Orange 59.1
Fraise 58.8
Chou rouge cru 57
Citron 53
Jus d’orange 50
Chou-fleur cru 48.2

La vitamine D peut moduler les réponses immunitaires. Un manque de vitamine D est associé à une plus grande susceptibilité aux infections. Pensez à la supplémentation d’octobre à avril. (Dosages:  400 UI pour un enfant, 1000 UI de vitamine D3 par jour pour un adulte. Pour certaines personnes, il faudra plus : 2000 à 4000 UI/jour.) Privilégier les doses quotidiennes ou hebdomadaires.

Le zinc  joue un rôle important dans l’immunité : un déficit en zinc provoquerait un dérèglement de la réponse immunitaire et un phénomène d’inflammation, en manquer peut augmenter le risque de souffrir d’infections à répétition. Le déficit en zinc est fréquent chez les personnes âgées et les végétariens. Le zinc est naturellement présente dans : les huitres, le germe de blé, le foie de veau…

Le thym est une plante médicinale majeure particulièrement renommée pour ses puissantes vertus immuno-stimulantes. Outre son utilisation aromatique dans la cuisine provençale, le thym soulage une grande variété d’affections respiratoires et intestinales. C’est un puissant anti-infectieux à large spectre. Consommez-le en tisane, en aromatique en cuisine voire en huile essentielle (attention à respecter les dosages).

L’échinacée* est une plante originaire d’Amérique du nord. Elle contient des composés qui sont des stimulants du système immunitaire. L’échinacée est particulièrement efficace sur les infections récurrentes. Elle permet une stimulation du système immunitaire, particulièrement dans les infections aiguës des voies respiratoires supérieures (rhume, sinusite, laryngite…) Elle est très utile en prévention mais elle diminue aussi la durée des symptômes en cas de maladie installée.

L’extrait de pépins de pamplemousse* (EPP) est riche en flavonoïdes et antioxydants. C’est un puissant anti-bactérien, il stimule le système immunitaire et possède des propriétés antifongiques et antibiotiques. C’est un incontournable en cas de baisse immunitaire !

La propolis* Les bourgeons de certains arbres sont enduits d’une résine aux propriétés antiseptiques appelée propolis. Les abeilles prélèvent la propolis sur les bourgeons des arbres en la récoltant sur leurs pattes arrière et la ramènent à la ruche. La propolis contient plus de 300 molécules actives identifiées. L’apiculture peut obtenir de la propolis pure qui est composée à 100 % de molécules actives tels que flavonoïdes, composés phénoliques, huiles essentielles et quelques autres composés organiques puissants.
La propolis est particulièrement efficace pour traiter les infections respiratoires chez l’adulte et l’enfant.

 * Le trio Echinacée/EPP et Propolis est mon top 3 préféré des remèdes faciles et efficaces. Préparée à l’avance dans une bouteille d’eau ou encore mieux dans une tisane de thym, c’est LA BOISSON anti infectieuse par défaut !

Le ginseng est une plante chinoise qui peut aider à stimuler le système immunitaire et à combattre les infections. Les racines, les tiges et les feuilles du ginseng sont traditionnellement utilisées pour maintenir l’homéostasie immunitaire et améliorer la résistance à la maladie et à l’infection. Le ginseng améliore la performance du système immunitaire en régulant l’ensemble des cellules immunitaires (macrophages, cellules NK, lymphocytes…).

L’ail est parfois considéré comme un « super-aliment » à cause des composés organosulfurés qu’il contient, comme l’allicine, qui ont des effets antioxydants et anti-inflammatoires. L’ail est traditionnellement utilisé pour renforcer l’organisme et stimuler le système immunitaire grâce à ses propriétés antiseptiques, antifongiques et nutritives.

La spiruline est une algue spiralée d’eau douce qui existe depuis 3 milliards d’années. Elle contient une grande variabilité de nutriments qui aident à renforcer le système immunitaire.  Son pigment bleu phycocyanique est hautement anti-oxydant. De part sa richesse en acide gamma-linolénique (oméga 6) en vitamines et oligo-éléments (zinc, fer, calcium, magnésium, potassium et phospore notamment) elle stimule fortement les défenses immunitaires et évite les carences. (Cet aliment est un soutient remarquable pour les végétariens qui mangent peu d’oeuf et de poisson car elle contient 70% de protéines équilibrées dont les 8 acides aminés essentiels et la vitamine B12.)

Et bien sur le sommeil, la gestion du stress, l’activité physique régulière, les bonnes associations alimentaires… contribuent fortement à maintenir un équilibre immunitaire !!

Je vous souhaite une très belle fin d’hiver à toutes et tous !

La consultation naturopathique permet de se connaitre et de se ré-approprier sa santé à travers des moyens naturels. Au plaisir de vous donner des conseils personnalisés.